Comment gérer une crise d’angoisse ?
Comment gérer une crise d’angoisse ?

Comment gérer une crise d’angoisse ?

Elle arrive à n’importe qui, n’importe quand, n’importe où et c’est en cela que la crise d’angoisse, ou autrement appelée attaque de panique, est particulièrement désagréable à vivre. C’est pourquoi j’ai souhaité vous apporter quelques éléments de réponse afin que vous puissiez savoir comment gérer une crise d’angoisse rapidement et efficacement.

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

Une crise d’angoisse dure entre 20 et 30 minutes et peut se produire plusieurs fois en 24 heures.

C’est un moment vraiment très désagréable, très éprouvant et son intensité n’est pas la même selon les individus.

Symptômes physiques

Bien souvent l’attaque de panique se traduit d’un point de vue physique par plusieurs manifestations :

  • mains moites
  • palpitations cardiaques
  • accélération de la respiration accompagnée de l’impression de ne plus pouvoir respirer
  • gorge serrée
  • vision troublée
  • tête qui tourne

Ces symptômes sont dus essentiellement à votre cerveau qui vous joue des tours. Il pense que vous êtes en danger et il vous prépare à la fuite. Il va donc demander à votre corps de se réveiller et donc de respirer davantage pour oxygéner encore plus le cerveau et tous les membres nécessaires à l’action (les jambes notamment).

Votre cerveau va aussi faire davantage fonctionner vos glandes surrénales afin de délivrer plus d’adrénaline, une hormones qui est diffuser dans le sang en cas d’émotion intense.

Mais vous ne voyez pas les choses comme ça car il n’y a évidemment aucun danger réel qui nécessite de se préparer à fuir. Les symptômes physiques se transforment en symptômes psychiques

Symptômes psychiques

Votre conscience va tenter de rendre cohérents les messages d’alarme que vous envoie votre inconscient. Votre cerveau vous indique qu’il y a un danger extérieur alors qu’il y en a aucun : c’est que l’alarme a été enclenchée parce qu’il y a un problème de santé intérieur.

Votre conscience va alors transformer le message initial en peur irrationnelle :

  • peur de s’évanouir
  • peur d’avoir une crise cardiaque
  • peur d’étouffer
  • peur de mourir
accumulation de stress

Pourquoi une crise d’angoisse ?

Si votre cerveau vous envoie des message erronés, c’est parce qu’il est surmené ou bien qu’une situation a réveillé cet état d’alerte et d’insécurité dans lequel il s’était déjà trouvé ultérieurement.

Accumulation de stress

Le stress n’est pas quelque chose de négatif : il nous permet de rester vigilant.e dans un tas de situations où nous devons faire preuve de réactivité, d’adaptation.

Mais son accumulation peut s’avérer avoir l’effet inverse et engendrer des attaques de panique. Notre inconscient sature et ne gère plus correctement ce qui se passe autour de nous.

Traumatisme

Il est possible aussi que vous ayez subi récemment ou plus loin dans votre passé un traumatisme qui vous aura mis.e dans un état de choc ou de stress plus ou moins important.

Un petit événement dans votre quotidien pourra réactiver dans votre inconscient cette mémoire traumatique : votre cerveau croit alors que vous êtes à nouveau en danger et met tout en place pour réagir à ce danger.

Causes plus profondes

Les raisons de cette attaque de panique peuvent être plus profondes. Un accompagnement thérapeutique peut alors vous aider à mieux comprendre ce qui vous a amené à vivre ces crises d’angoisse, ces attaques de paniques.

calmer une crise d'angoisse

Ce que l’on peut faire en cas de crise d’angoisse

Tout cela est bien beau de savoir en quoi consiste une crise d’angoisse et à quoi elle peut être due, ce qui vous intéresse principalement, c’est de savoir quoi faire en cas d’attaque de panique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Présent et Avenir - Carl Gustav Jung

Immédiatement

La première chose faire est de demander de l’aide autour de vous si vous êtes entouré.e, par téléphone si vous êtes seul.e. Cette demande d’aide va venir confirmer que vous avez reconnu votre état et elle va enclencher l’acceptation de ce qui vous arrive.

Dans un deuxième temps, il s’agit donc d’accepter ce qui vous arrive. Vous pouvez formulez une phrase comme : « J’accepte et j’autorise cette anxiété, j’accepte et j’autorise ces sensations ». L’intention ici est de ne pas se demander pourquoi vous êtes dans cet état, mais plutôt comment vous en sortir.

Ensuite, vous pouvez aussi vous éloigner du lieu ou la crise a commencé et trouver un autre espace où vous pourrez vous ancrer, vous enraciner dans le sol afin de pouvoir davantage lutter contre le sentiment d’insécurité qui vous a envahi.

Puis vous allez vous concentrer sur votre respiration afin de retrouver votre calme, de vous apaiser. Pour expulser le plus possible de CO2, vous allez accentuer chaque expiration en évacuant l’air sur un décompte de 10.

Enfin, entourez-vous d’une personne de confiance afin de vous permettre de mieux rationaliser votre pensée, de vous rassurer.

En prévention

Pour que ces crises d’angoisse soient moins intenses et moins fréquentes, quelques réflexions seront peut-être utiles d’être menées et de bonnes habitudes à prendre.

Repensez à votre hygiène de vie : votre qualité de sommeil, la pratique d’une activité physique, une bonne alimentation.

Accordez-vous davantage de temps pour vous, ralentissez le rythme de votre vie, faites une pause.

Pensez aussi à vous entourer de personnes qui vous apportent de la joie, de l’amour, de la sécurité, du calme.

Enfin, peut-être qu’un accompagnement thérapeutique pourra vous aider à faire le point et à dépasser ce moment de votre vie que les crises d’angoisse ont envahi.

psychanalyse et crise d'angoisse

Que peut proposer la psychanalyse ?

La psychanalyse peut vous aider à traverser et à surmonter vos crises d’angoisse.

Parler de ses crises

D’abord parce qu’elle vous offre un espace de parole où vous pourrez librement et sans jugement, sans crainte de déranger, parler de vos attaques de panique, des sensations et des émotions que vous vivez dans ces moments-là.

Faire un état des lieux

Le/la psychanalyste vous aidera à faire un état des lieux de ses crises : quand, à quelle fréquence, ce qu’il se passe en vous. Vous pourrez alors constater que votre inconscient vous joue des tours, qu’il n’y a généralement aucun danger réel au moment de vos crises de panique.

Essayer de comprendre

Enfin, vous pourrez mieux comprendre l’origine de vos crises qui est parfois refoulée dans l’inconscient. Il s’agit alors d’essayer de faire remonter à la conscience quel est le traumatisme originel, le complexe initial (de castration, de séparation, d’abandon, etc.) à la source de vos crises d’angoisse.


J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre vos crises d’angoisse et que les quelques moyens d’action proposés vous aideront à surmonter ces crises.

Abonnement à la newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous avez aimé, vous êtes libre de partager

Laisser un commentaire