woman in black pants sitting on chair
Blog

Le transfert en psychanalyse

Moteur de la cure analytique, le transfert est un processus qui consiste Ă  transfĂ©rer des dĂ©sirs inconscients d’un objet vers un autre objet. Ce transfert se retrouve dans beaucoup de relations : dans la relation amoureuse, par exemple, ou dans les relations avec votre employeur ou vos collègues, vos amis, etc.

Qu’est-ce que le transfert ?

Dans le cadre analytique, le patient transfère des dĂ©sirs d’amour ou de haine qu’il a Ă©prouvĂ©s et refoulĂ©s durant l’enfance – principalement envers ses parents -, sur le psychanalyste. Ce transfert est possible grâce aux associations libres qui rĂ©activent les dĂ©sirs infantiles.

On parle de transfert positif quand les sentiments du patient envers l’analyste sont chaleureux – amour, confiance, affection – et de transfert nĂ©gatif quand ils sont la manifestation de la haine, de l’agressivitĂ© ou de la mĂ©fiance.

Par exemple, vous ne savez pas pourquoi, mais vous dĂ©testez certains traits de caractère de votre psychanalyste, au fil des sĂ©ances vous allez comprendre que se sentiment de dĂ©testation est identique a celui que vous avez vĂ©cu dans l’enfance Ă  la naissance de votre plus jeune frère que vous avez puissamment haĂŻ, peut-ĂŞtre mĂŞme avez-vous dĂ©sirĂ© le tuer et cette pulsion a Ă©tĂ© refoulĂ©e au fond de vous. Petit-Ă -petit, vous commencez Ă  comprendre pourquoi vous dĂ©testez ce collègue de travail que tout le monde trouve formidable et qui est effectivement une personne sympathique, pourquoi avec certaines personnes vous retrouvez ce mĂŞme sentiment de haine.

Le transfert en psychanalyse

Conflits psychiques et résistances

L’avancĂ©e dans la cure analytique soulève Ă  chaque fois de nouveaux conflits psychiques que les rĂ©sistances empĂŞchent de rĂ©soudre.

Dans la cure, le transfert va satisfaire la rĂ©sistance dans la mesure oĂą il va empĂŞcher la remĂ©moration directe des affects, sentiments Ă  l’origine du conflit psychique. Quand il est bien installĂ©, le psychanalyste va procĂ©der Ă  l’analyse de ce transfert qu’il va restituer Ă  l’analysant.

Le conflit psychique et les affects sont actualisĂ©s, la remĂ©moration est facilitĂ©e, la rĂ©sistance tombe et le refoulement est levĂ©, l’Ă©volution psychique peut avoir lieu. Le patient se sent libĂ©rĂ© d’un poids, il peut avancer plus sereinement dans sa vie.

L’amour de transfert

Il est important pour le psychanalyste d’ĂŞtre vigilant vis-Ă -vis de l’amour de transfert. Les affects Ă©rotiques ou passionnels sont parfois très intenses et pour le patient le transfert est ressenti comme un vĂ©ritable amour pour son analyste.

Son analyse est alors très importante. Il ne s’agit pas pour l’analyste de cĂ©der Ă  son patient sinon le traitement est abandonnĂ©, le malade triomphe et la cure est un dĂ©sastre.

Il est important d’analyser, d‘interprĂ©ter cet amour de transfert comme une rĂ©sistance, sans pour autant le rĂ©primer avec des considĂ©rations morales.

Il est nĂ©cessaire de le maintenir sans le satisfaire ou l’Ă©touffer. Les affects s’apaisent tout au long de la cure et le patient comprend que l’amour de transfert intervient inĂ©vitablement dans la cure.

Vous avez aimé, vous êtes libre de partager

Laisser un commentaire